/
/
Le reflux gastro-œsophagien (RGO) : causes, symptômes et traitements
rgo

Le reflux gastro-œsophagien (RGO) : causes, symptômes et traitements

10 % de la population souffre régulièrement de reflux gastro-œsophagien. Le suc gastrique très acide remonte de l’estomac vers l’œsophage. À la clé, brûlures (pyrosis), douleurs thoraciques et inflammation des muqueuses (œsophagite).

Des symptômes évocateurs

  • Brûlures (ou “pyrosis“) partant de la région épigastrique et remontant derrière le sternum ;
  • Régurgitations acides (retour de liquides ou d’aliments dans la bouche), survenant sans nausées ni effort de vomissement ;
  • Hoquet ou éructations fréquentes ;
  • Douleurs ou brûlures dans la région épigastrique (aigreurs d’estomac).

Des symptômes de dyspepsie (impression de « mal digérer » accompagnée de douleurs du creux de l’estomac et de ballonnements) sont souvent associés.

Le reflux acide peut aussi provoquer l’enrouement et la toux, surtout la nuit. Les symptômes s’accentuent au moment du coucher car la position allongée favorise la remontée des sucs gastriques.

Une défaillance du système anti-reflux

Lorsque le système anti-reflux ne joue pas bien son rôle, il laisse remonter anormalement le contenu gastrique dans l’œsophage. Ce liquide acide attaque la paroi de l’œsophage, ce qui, à terme, peut provoquer une œsophagite (inflammation due à l’érosion de la muqueuse).

Des facteurs favorisants

  • Une hernie hiatale (c’est l’estomac qui remonte en partie à travers une petite ouverture qu’on appelle « hiatus œsophagien ») ;
  • Certains médicaments (progestérone, certains médicaments de l’asthme et des maladies cardiovasculaires…) ;
  • Les efforts que l’on fait pour tousser ;
  • La grossesse en raison de modifications anatomiques ;
  • Une pression excessive sur l’abdomen liée à un surpoids ou à une obésité ;
  • Des facteurs hygiéno-diététiques : consommation de tabac, d’alcool, de chocolat, d’épices, d’aliments acides, riches en graisses, repas copieux le soir…

Comment soulager le RGO ?

  • Éviter les repas trop gras et trop abondants surtout le soir ;
  • Éviter de se coucher trop précocement après la fin d’un repas, en particulier le soir (laisser un délai d’au moins deux heures, si possible) et surélever la tête du lit de 45 ° ;
  • Perdre du poids : le surpoids et l’obésité peuvent considérablement aggraver le reflux ;
  • Supprimer les aliments qui ont été identifiés comme pouvant générer des troubles (café, thé, boissons gazeuses…) ;
  • Limiter la consommation d’alcool ;
  • Éviter les vêtements serrés à la taille.
Ne manquez pas nos infos santé !

Inscrivez-vous à la newsletter Ma Pharmacie et Moi

Partager cet article ?

Facebook
Twitter
LinkedIn

Plus d'articles

Promotions à ne pas manquer dans les pharmacies du réseau

Beau Terra

Donormyl ®

Chondro-aid

Arkoroyal® Dynergie

Renniedigest

Assainispray Naturactive

Arthrodont classique

Dexeryl crème

Phytoxil® Toux Sirop toux sèche et grasse

Lysopaïne®Maux de gorge